Navigace  |  Obsah  |  Vyhledávání
CSENDEFRRUNLHU

Přeskočit navigaci


 

Partenariat

logo Partnerství

Description de l'itinéraire Partenariat

Jindřichův Hradec – Lišný dvůr – Horní Žďár – Dolní Žďár – Malíkov nad Nežárkou – Nová Ves – U Prokopského kříže  - hôtel de forêt Peršlák – Rakousko – Rottal – Haugschlag – Litschau – Schlag – étang Špačkov – Staňkov – Terezský dvůr – Pasecký rybník – Lásenice – Vydří – Políkno – Jindřichův Hradec.

Longeur du parcours: 61 km 

Popis trasy Partnerství

Jindřichův Hradec – Lišný dvůr – Horní Žďár – Dolní Žďár – Malíkov nad Nežárkou – Nová Ves – U Prokopského kříže  - lesní hotel Peršlák – Rakousko – Rottal – Haugschlag – Litschau – Schlag – rybník Špačkov – Staňkov – Terezský dvůr – Pasecký rybník – Lásenice – Vydří – Políkno – Jindřichův Hradec.



Tisková verze (*.PDF):

ikona souboru, obrázek se otevře v novém okně

Videotrasa:

, obrázek se otevře v novém okně

Interaktivní mapa:


Jindřichův Hradec

Jindřichův Hradec est une ville de district de la Région de la Bohême du Sud, à 43 km à nord-est de la ville de České Budějovice, sur la rivière Nežárka. Les débuts de Jindřichův Hradec sont liés à l'existence d'un lieu fortifié slave qui se trouvait à une position avantageuse sur l'éperon de la rivière Nežárka et du ruisseau Hamerský, ce lieu est devenu le centre administratif pour toute la région et aussi un point stratégie au sud de l'État de premiers Premyslides au plus tard dès le Xe siècle. A la fin du XIIe siècle, ce territoire fut concédé à Vítek de Prčice comme fief et le dernier le divisa entre ses fils. Les premiers écrits conservés sur la ville datent de 1220 où le fief était le propriétaire du fondateur des seigneurs de Hradec, Jindřich I, fils aîné de Vítek de Prčice. Il fit construire un château fort gothique sur l'emplacement de l'ancien lieu fortifié et le village au pied du château d'origine où habitaient des artisans et commerçants fut transformé en ville dans la moitié du XIIIe siècle, la ville porte le nom de son fondateur Jindřich.

Faits intéressants :

Château fort et château d'État, Musée de la région de Jindřichův Hradec avec la crèche Krýza, l'église de l'Assomption de la Vierge Marie, chapelle Sainte-Marie-Madeleine, église Saint-Jean-Baptiste avec le couvent des Frères Mineurs, église de la Sainte-Trinité, église Sainte-Catherine, église Saint-Jacques avec le caveau Černín, église Saint-Venceslas, Musée de la photographie et des médias visuels modernes, Maison de la tapisserie, réserve de conservation urbaine, maisons bourgeoises sur la place Náměstí Míru, chemin de fer à voie étroite de Jindřichův Hradec, piscine de natation avec le parc aquatique. Pour plus de renseignements voir : http://www.jh.cz/

Lišný dvůr

Lišný dvůr appartenait au domaine seigneurial de Jindřichův Hradec. En 1772, Prokop Vojtěch Černín y fonda pour ses sujets l'école de tisserands publique. Après 1864, la cour avec ses terrains fut lotie et une brasserie fut fondée sur leur emplacement. En 1863, les bains à vapeur sont inaugurés ensemble avec le restaurant   Rudolfov à Lišný dvůr. Ceux-ci sont transformés en siège d'une coopérative agricole dans les années 50 du XXe siècle.

Faits intéressants :

L'ancien restaurant touristique Rudolfov, lequel se trouve près de Lišný dvůr en direction de Jindřichův Hradec, est devenu le lieu d'un séjour d'été de l'écrivain Karel Čapek. Le propriétaire du domaine seigneurial de Jindřichův Hradec fit construire ce restaurant touristique par l'architecte Josefe Zítek, architecte du Théâtre National de Prague. Vous pouvez y découvrir deux tilleuls à petites feuilles mémorables se trouvant au carrefour de la route principale en direction de Políkno et à la bifurcation conduisant devant la ferme de la coopérative agricole Lišný Dvůr en direction de Horní Žďár.

Horní Žďár

La commune de Horní Žďár est une partie appartenant sous l'administration de la ville de Jindřichův Hradec. Elle se trouve à 4 km au sud de Jindřichův Hradec.

Faits intéressants :

Derrière le pont sur le côté droit, il y eut une chapelle de la Sainte Trinité et des Quatorze Saint Auxiliateurs jusqu'à 1986, aujourd'hui il n'y a qu'une croix qui se trouvait devant l'entrée dans la chapelle jadis. Un groupe de statues Calvaire figurant sur la Liste centrale des monuments culturels de la République tchèque se trouve au nord du centre de la commune. Ce groupe de Calvaire fut réalisé en 1807.  C'est un élément fondamental du paysage et une preuve importante de la dévotion populaire dans la moitié du XIXe siècle dans la région. Il s'agit de trois piliers en granite avec le Crucifixion au centre, la Vierge Marie et l'apôtre Jean sur les côtés. La silhouette de figures est réalisée en tôle.

Dolní Žďár

La commune de Dolní Žďár et sa partie Horní Lhota sont situées dans la vallée de la rivière Nežárka à 5 km au sud de Jindřichův Hradec. Les premiers documents mentionnent l'existence de la commune en 1211 en relation avec le litige entre deux frères Oldřich et Jan de Hradec relative à la succession de son oncle Heřman. Le litige fut décidé par Jindřich de Hradec, maître de la loi de Saint-Jean de Jérusalem en Bohême et Moravie en tant que l'arbitre supérieur et avec lui par Jan Kočka de Miloněvice et Jan de Moravice, burgrave de Hradec. Après ce litige, Dolní Žďár devient le propriétaire d'Oldřich. Dès 1869, Horní Lhota, autrefois nommée aussi Ovesná, fait partie de Dolní Žďár. Les premiers écrits qui mentionnent l'existence de Horní Lhota datent de 1340.

Faits intéressants :

La chapelle Sainte Thérèse d'Avila date de 1858, le tableau de la Sainte-Thérèse peint par A. Mansfeld date de 1861 et le petit chemin de croix fut réalisé à la fin du XVIIIe siècle.  Le Bildstock (potale) de la commune provient du XVIIe siècle.

Malíkov nad Nežárkou

Malíkov nad Nežárkou (jusqu'à 1947 Německý Malíkov, en allemand Deutsch Moliken) est une ancienne commune indépendante qui fait partie de la commune Horní Pěna depuis 1960. La commune de Malíkov fut fondée comme un village autour d'un étang probablement au début du XIIe siècle. En 1892, la commune de Malíkov fut détruite par un incendie dévastateur pendant lequel presque toutes les maisons furent brûlées. Les habitants de deux nationalités, tchèque et allemande, vécurent ensemble dans cette commune jusqu'au mai 1945 où les habitants allemands furent expulsés et dès le début de juin la commune fut occupée par les habitants d'origine tchèque.

Faits intéressants :

D'après le recensement en 1930, il y avait 15 Tchèques et 292 Allemands à Německý Malíkov. Aujourd'hui cette commune compte 97 habitants permanents qui habitent 57 maisons. Au centre du village se trouve la chapelle de la Notre Dame de Lorette, construite en 1849, réparée après l'incendie dévastateur en 1892. En 2013, la chapelle est totalement reconstruite. Elle figure sur la Liste centrale des monuments culturels de la République tchèque. La commune abrite une zone conservée de maisons construites en style de l'architecture rurale populaire. Pour plus de renseignements voir le site http://www.hornipena.cz/  

Nová Ves

Nová Ves fait partie de la commune Číměř se trouvant à 10 km au sud-est de la ville Jindřichův Hradec. Nová Ves se trouve au parc naturel du Canada de Bohême et se distingue par sa nature intacte, ses forêts profondes et ses beaux étangs.

Faits intéressants :

La commune fut fondée en 1803 par Jan Tadeáš Wachtel, maître des forêts du domaine Jindřichův Hradec, comme un nouvel hameau pour ses ouvriers travaillant dans la forêt. Le plan de l'hameau rappelle celui d'une scie de bûcheron et vous y trouverez quelques constructions d'architecture populaire. À partir 1990, la commune est classée zone rurale conservée et est inscrite sur Liste centrale des monuments culturels de la République tchèque. Pour plus de renseignements voir le site : http://www.obeccimer.cz/

Hôtel de forêt Peršlák

L'hôtel de forêt Peršlák fut d'abord l'édifice des gardes frontières. L'hôte de forêt offre des conditions parfaites pour votre relaxation physique et mentale – chasse aux champignons, pêche, baignade naturelle, golf, monuments historiques et culturels. C'est point le plus septentrional d'Autriche.

Faits intéressants :

Devant l'hôtel de forêt il y a une pierre qui est appelée Pierre de la république (ses contours rappellent la forme du territoire de notre pays), il y a une inscription « C'est notre pays et restera le nôtre le 21 mai 1938 ». Les soldats y posèrent cette pierre au moment de la menace sur la Tchécoslovaquie de la part des nazis. Un cimetière slave datant des VIIIe et IXe siècles se trouve à l'ouest de l'hôtel de forêt (environ 1 km), il abrite 25 tumuli circulaires couverts de végétation. Pour plus de renseignements voir le site : http://www.perslak.com/

Rottal, Basse-Autriche, Autriche

Ce petit village abrite la Pierre de méridien (Meridianstein) - point d'intersection de 49e parallèle et 15e méridien ; c'est une pierre sobre avec une inscription.

Haugschlag, Basse-Autriche, Autriche

Haugschlag est la commune la plus septentrionale de nos voisins méridionaux. Elle est surnommée – le coin « le plus salubre» d'Autriche. Les environs de la commune offrent une nature magnifique et des terrains de golf. Il y a deux terrains de golf professionnels Haugschlag – Old course et Waldviertel – New course lesquels ont déjà plusieurs fois accueilli Austrian Open PGA European Tour, ils ont été élus « Terrain de golf de l'année ». Pour plus de renseignements voir le site : http://www.haugschlag.at/

Litschau, Basse-Autriche, Autriche

C'est une ville à environ 5 km de la frontière tchèque. Litschau est devenu la ville en 1386 et est une station de vacances recherchée avec des monuments intéressants. Une petite rivière turbulente dont le nom est Reissbach (Dračice) passe par cette ville. L'origine du nom de la ville est slave et provient du nom « Líčov » ou « Lič ». La petite ville est située dans une région boisée avec plusieurs lacs. Les deux lacs qui sont les plus grands se trouvent directement dans la ville, ce sont Schonauer Teich et Herrensee et sont liés par un canal étroit. Vous trouverez un château fort médiéval dans la ville et une place pittoresque avec une petite église. La ville est célèbre par son Festival municipal de la musique. Pour plus de renseignements voir le site : www.litschau.at/

Schlag

Un tilleul protégé se trouve dans cette commune.

Étang Špačkov

L'étang Špačkov est situé près de (environ 2 km) de Chlum u Třeboň sur le ruisseau Koštěnický. Il fait partie de la Zone de protection du paysage de la Région de Třeboň et sert surtout à l'élevage des poissons. Il est intéressant par le fait que sa surface d'eau est en forme d'une hache et il a une péninsule qui se trouve sur un côté de l'étang. L'entreprise de pisciculture Třeboň vous présentera le métier de pêcheurs lors du dépeuplement de l'étang. 

Staňkov

Cette commune fondée en 1654 se distingue surtout par son son étang Staňkovský, construit sur le ruisseau Koštěnický. Il est le septième étang d'après sa grandeur en République tchèque en ayant barré le ruisseau Koštěnický près du village Staňkov (il porte son nom). Il fut créé en 1550 par Mikuláš Ruthard de Malešov qui fonda un système remarquable d'étangs pour la famille Krajíř de Krajek dans la moitié du XVIe siècle. L'étang portait au début le nom Voisin, puis il 'appelait Grand Bystřický. Il a une digue en terre de 14 m de haut et de 160 m de longueur. Derrière la digue se trouve un réservoir d'eau de contenance de 6,6 millions de mètres cubiques d'eau ; sa surface est de 241 hectares. La profondeur de l'eau atteint presque 10 m dans certains endroits. L'étang est de 6 km de longueur, son périmètre est de 21 km et draine 124 km2 de territoire. Sa rive nord-est fait partie de la frontière avec l'Autriche.

Terezský dvůr

Cette cour agricole fut fondée par la famille Černín en 1756, ensemble avec la cour de Jemčina et celle de Schönbor (aujourd'hui appelée Novoveský selon le village Nová Ves). Terezský dvůr faisait partie du domaine seigneurial de Jindřichův Hradec. Jusqu'au début des années quatre-vingt du XXe siècle, cette cour agricole fut la propriété de la Ferme d'État Nová Bystřice, entreprise nationale. Aujourd'hui la plupart des édifices sont démolis. Seulement une petite partie de la cour d'origine est conservée jusqu'à présent.

Étang Pasecký

L'étang Pasecký est un des petits étangs de notre pays. Il n'occupe qu'environ 13,36 ha de surface d'eau. Il est utilisé à la pisciculture et fait partie de la Zone de protection du paysage de la Région de Třeboň. Il est situé près de la commune de Lásenice.

Lásenice

La commune de Lásenice se trouve au sud-ouest de Jindřichův Hradec, elle se trouve sur les deux rives de la rivière Nežárka.

Faits intéressants :

Lásenice appartenait à des endroits relativement importants de la région au Moyen Âge. Dès la seconde moitié des XIVe et XVe siècles, une route commerciale menait par ici à Stráž nad Nežárkou et continuait encore à České Budějovice. Les premiers écrits rappelant l'existence de la commune datent de 1366 et parlent de l'existence d'un lieu fortifié entouré d'une colonie d'habitants. La dominante de la commune est la chapelle dédiée à Saint-Jean Népomucène. L'histoire du peuplement date d'une époque antérieure au XIVe siècle. La partie la plus ancienne de la commune est constituée par les édifices se trouvant près de la rivière Nežárka et dans la localité appelée par les habitants locaux Aux chaumières. Nonobstant, cette dernière partie est moins ancienne que les édifices médiévaux. La citadelle de Lásenice qui assurait la sécurité de la route commerciale au Moyen Âge se trouve sur une colline rocheuse sur la rive droite de la rivière Nežárka. Les propriétaires les plus importants de cette citadelle étaient Mikuláš Róth de Lásenice en 1382 et Menhart de Hradec en 1429. Le lieu n'est pas accessible parce que des recherches archéologiques y sont réalisées à l'époque actuelle. La commune est connue aussi par sa Petite galerie de Lásenice avec les œuvres des peintres tchèques importants qui y séjournaient dans différentes périodes. Pour plus de renseignements voir le site : http://www.ou-lasenice.cz/

Vydří

La commune de Vydří se trouve à 7 km au sud-ouest de Jindřichův Hradec. Les premiers écrits mentionnant son existence datent de 1365, elle faisait partie du domaine seigneurial de Stráž. Pour plus de renseignements voir le site : http://www.vydri.cz/.

Políkno

La commune de Políkno est une de neuf parties de la ville de Jindřichův Hradec. La commune se trouve à 4,5 km au sud-ouest de Jindřichův Hradec.

Faits intéressants :

Dans la commune vous pouvez voir la chapelle baroque Notre Dame qui fut construite par l'architecte Jan Kocáb et date de 1863. Cette chapelle figure sur la Liste centrale des monuments culturels de la République tchèque. La chapelle a été totalement reconstruite en 2011 et a été consacrée. La chapelle abrite aussi le chemin de croix récemment restauré qui était situé antérieurement à Děbolín. 



 , obrázek se otevře v novém okně
16.4.2014 9:56:38 - actualisation 13.1.2015 15:23:06 | déchiffré 7110x | Vladislav Sochna

Recherche



 
Informační středisko město Jindřichův Hradec © 2011  |  Panská 136/I, 377 01 Jindřichův Hradec, Česká republika
tel. +420 384 363 546  |  e-mail: info@jh.cz
Mobilní verze stránek
load