Navigace  |  Obsah  |  Vyhledávání
CSENDEFRRUNLHU

Přeskočit navigaci


 

Couvent des Frères Mineurs et l'édifice de l'hôpital près de l'église Saint- Jean-Baptiste

minoritsky klaster budova spitalu

Les débuts du couvent ne sont pas clairs. La littérature existante lie sa fondation avec Oldřich III (1316-1348) qui le fit construire ensemble avec l'église Saint-Jean-Baptiste pour y introduire les Frères mineurs. Le propre édifice du couvent est un bâtiment à trois ailes et à un étage. La Cour de Paradis est entourée par le cloître à arcades se trouvant sur les piliers où repose la voûte en croisée d'ogive, plus précisément sur les consoles figurales. La seule aile orientale abrite des consoles gotiques ornées par la tracerie. Le cloître est une pinacothèque de peintures gothiques qui se trouvent en plusieurs couches. L'aile orientale est la partie la plus ancienne (l'orientation est prise de l'entrée au cloître dans la partie ouest dans le sens des aiguilles de montre) et fut commencée en 1369, ses auteurs sont les tailleurs en pierre Mikuláš et Ondřej qui furent inspirés par le couvent des Augustins de Třeboň. L'aile orientale continue par l'ancienne salle capitulaire (plus tard nommée la chapelle de drapiers) construite en style gothique culminant vers 1375. La voûte d'origine en étoile assemblée avec la colonne centrale et les consoles furent remplacées par la voûte en briques après l'incendie en 1801 et le presbytère fut démoli. En 1987, une fresque de la Bienheureuse Vierge Marie y fut découverte. En 1814, la chapelle fut vendue par la guilde de drapiers à l'administrateur de l'hôpital Claudius qui l'aménage comme une serre. En 1584, le couvent fut transformé en hôpital et encore un autre édifice, cette fois-ci en style de la Renaissance, fut construit devant la façade ouest du couvent pour ses besoins. L'hôpital fut fondé par Jáchym de Hradec (1526-1565) et par sa femme Anne de Rožmberk. Les deux hôpitaux existants à l'époque – municipal et de faubourg – furent transférés à cet endroit. L'hôpital municipal, nommé l'hôpital Saint-Georges ou l'hôpital de la dame Manda, fondé par l'ordre des Chevaliers teutoniques dans la seconde moitié du XIIIe siècle fut l'hôpital le plus ancien de Hradec. Le deuxième hôpital transféré fut l'hôpital qui se trouvait au faubourg Dubnické, nommé Derrière l'étang (aux endroits de l'église Saint-Élisabeth) et fut fondé par Heřman et Jan le Jeune de Hradec en 1399. Puisque la capacité de cet hôpital ne suffisait pas, Jáchym de Hradec commença à négocier avec le gardien du couvent des Frères mineurs qu'ils quittassent l'édifice et le laissassent aux fins d'hôpital. Les négociations étaient longues parce que les moines voulaient percevoir une rente annuelle mais finalement ils acceptèrent l'indemnisation et déménagèrent à Jihlava. L'acte philanthropique de Jáchym est justifié sur une plaque en terre cuite avec les armoiries de Jáchym et de son épouse, située dans le vestibule de l'hôpital (elle se trouve au château aujourd'hui). « Ce je donne à Dieu, je possède à l'avance, seulement le Dieu sait qui recevra ce qui restera après mo i». Le 25 mars 1564 les pauvres sont introduits dans le nouvel hôpital. Les biens des deux hôpitaux sont incorporés à celui-ci et Jáchym lui-même finance richement le nouvel hôpital. Le nombre d'hospitalisés s'élève à 20 femmes et 20 hommes. L'administration de l'hôpital est confiée aux pères des pauvres et l'établissement fut mis sous contrôle et protection du domaine de Hradec. En 1564, la commune de Hradec donna à l'hôpital un fossé et une fausse braie se trouvant derrière l'édifice de l'hôpital. Ses donateurs généreux furent également les deux familles de succession du domaine de Hradec – Slavata et Černín. En 1943, l'établissement des pauvres devient la propriété de la municipalité, en 1952 il est repris par la Charité. Il fut utilisé comme dortoir touristique, magasin, école spéciale, en 1987 il fut reconstruit aux besoins de la bibliothèque de district (actuellement municipale) qui est déménagée maintenant dans l'édifice récemment reconstruit des anciennes casernes. L'édifice est reconstruit à l'heure actuelle, le rez-de-chaussée terminé, les deux salles dans le style de la Renaissance sont restaurées (une pour conférences et services liés à celles-ci et l'autre pour expositions).  

11.4.2011 14:08:12 - actualisation 14.10.2014 11:41:19 | déchiffré 7730x | Vladislav Sochna

Recherche



 
Informační středisko město Jindřichův Hradec © 2011  |  Panská 136/I, 377 01 Jindřichův Hradec, Česká republika
tel. +420 384 363 546  |  e-mail: info@jh.cz
Mobilní verze stránek
load